MuZBoB

 MuZBoB est un projet de création musicale participative avec les habitants du quartier Beaubrun-Tarentaize-Couriot. Ce projet part de la valorisation des savoir-faire musicaux individuels, familiers, non distingués des autres caractéristiques culturelles du groupe, pour arriver à une création artistique encadrées par des professionnels. Le quartier Beaubrun-Tarentaize-Couriot est riche d’une très grande diversité culturelle et musicale. Nous souhaitons nous nourrir de cette diversité et des qualités musicales des gens du quartier, pour réaliser, au bout de 3 ans, une œuvre de création originale, co-construtie avec les musiciens de l’ensemble Canticum Novum.

Le quartier de Tarentaize-Beaubrun, territoire d’implantation de l’école de l’oralité, est un quartier prioritaire du centre ville de Saint-Étienne. Ce quartier connait de grandes mutations, avec le départ de plusieurs institutions administratives et culturelles entre 2017 et 2019 – (Comédie de Saint-Étienne, CAF , Commissariat). Le projet MuZBoB s’inscrit dans ce contexte et va chercher à conserver une dynamique dans le quartier, à valoriser les habitants, leur diversité culturelle et leur savoir-faire.

Le projet se développer autour de plusieurs axes

  • La collecte des musique du quartier  – coordonnée par l’ethnomusicologue Clémentine Garcia, ce travail de prospection vise à recueillir auprès des habitants du quartier des chansons, mélodies, comptines de leurs propres cultures. Pour ce faire, en plus des méthodes traditionnelles de collectage, Clémentine s’est rapproché de l’association ACARS, qui assure une intervention éducative et sociale auprès de jeunes âgés de 12 à 25 ans en voie de marginalisation. Un groupe de jeune va créer un “sonomathon”, cabine de prise de son ambulatoire, sera formé à la prise de son par Yoann Coste, ingénieur du son, et réalisera un travail de prospection dans le quartier de Beaubrun. Ces ateliers “Compil du quartier” seront lancés en mars 2017
  • La chorale de MuZBoB : cette chorale existe depuis janvier 2017 et rassemble des habitants du quartier qui souhaitent chanter ensemble. Le répertoire est composé en partie des chants transmis par les habitants musiciens, ou directement par les participants à la chorale. Elle est dirigée par Benoit Feugère, et se réunit un mercredi sur deux de 14h à 16h
    • Prochaines dates : 8 et 22 novembre, 6 et 20 décembre
  • Les cafés MuZBoB : ils se déroulent tous les derniers vendredi du mois dans le quartier de Tarentaize-Beaubrun. Construit comme une scène ouverte, tous les musiciens collectés dans le cadre du projet ainsi que tous les musiciens amateurs du quartiers et d’ailleurs jouent un morceau, transmettent un chant devant un public à l’écoute et bienveillant. Devenus une véritable institution du quartier, le succès de ces cafés ne se dément pas. Ce sont des occasions, trop rare aujourd’hui, de partager un moment simple autour de la musique. Une seule règle: les chants et mélodies joués doivent être des musiques anciennes, musiques traditionnelles, musiques du monde
    • Jeudi 30 novembre : Café organisé en collaboration avec la CIMADE dans le cadre du festival Migrant’scène // RDV à 19h30  au centre social du Babet
    • vendredi 26 janvier – 19h30 – Amicale Laïque de Beaubrun
    • vendredi 23 février – 19h30 – Amicale Laïque de Beaubrun
    • Vendredi 30 mars – 19h30 – Amicale Laïque de Beaubrun
    • Vendredi 27 avril – 19h30 – Amicale Laïque de Beaubrun
    • Vendredi 1er juin – 19h30 – Amicale Laïque de Beaubrun
  • Les résidences du “Bob Orkestra” : ces résidences sont les prémisses de la création musicale participative qui verra le jour en 2020. Il s’agit de rencontres mensuelles entre les musiciens-habitants désirant s’impliquer dans le projet de création et les musiciens professionnels de l’ensemble Canticum Novum, qui coordonneront la création finale. Construites sous forme de mini-résidence (un à deux jours de travail commun), ces rencontres visent, dans un premier temps, à partager les répertoires, apprendre à jouer ensemble, à s’écouter, et commencer un trouver un langage musical commun pour réinterpréter les musiques et chants issus du collectage des habitants du quartier
    • samedi 2 décembre
    • samedi 27 janvier
    • samedi 24 février
    • samedi 31 mars
    • samedi 28 avril
    • samedi 2 juin
    • 1ère représentation le jeudi 21 juin  !

Toutes ces étapes de travail mèneront à la présentation de programme MuZBoB en janvier 2020, ainsi qu’à la sortie d’un CD des collectages du quartier.

Le projet “MuZBoB” est coordonné par Sylvère Decot

     

Le Projet :

Le quartier Beaubrun-Tarentaize-Couriot est riche d’une très grande diversité culturelle et musicale. Nous souhaitons nous nourrir de cette diversité et des qualités musicales des gens du quartier, pour réaliser, au bout de 3 ans, une œuvre de création originale, co-construtie avec les musiciens de l’ensemble Canticum Novum.

Ce travail se développera en plusieurs phases, sur trois ans

  • Travail de prospection sur le quartier afin de réunir un ensemble composé d’habitants-musicien porteur d’un patrimoine musical et plusieurs groupe d’habitants sans lien avec la pratique musicale mais volontaires pour participer à une création artistique ; repérer les pratiques musicales populaires en tant que phénomène social et esthétique donnant à entendre la diversité culturelle du quartier et de s’en inspirer pour créer un spectacle.
  • Organisation d’ateliers de chant, percussions, écriture de texte, instruments. Tous ces ateliers mis en commun formeront un spectacle régit par des exigences artistiques professionnelles et liée aux cultures de chacun.
  • Organisation de résidences de création avec le groupe Canticum Novum. Il s’agit faire se rencontrer des musiciens amateurs et professionnels, relier les créations, réinterpréter quelques collectages. Il est important pour notre association de valoriser le patrimoine musical présent selon différentes méthodes et de mettre en place de réels « trocs » musicaux.  Il se trouve que le cosmopolitisme du collectif Canticum Novum et la diversité de ses programmes méditerranéens et orientaux constituent un pont privilégié avec les pratiques musicales du quartier.
  • Finalisation et valorisation de la création : concert et/ou enregistrement discographique avec les habitants – 2018/2019

Quoi ?

Création musicale participative avec les habitants du quartier Beaubrun-Tarentaize-Couriot. Ce projet part de la valorisation des savoir-faire musicaux individuels, familiers, non distingués des autres caractéristiques culturelles du groupe, pour arriver à une création artistique encadrées par des professionnels.

Pourquoi le choix de ce quartier :

Le territoire Tarentaize-Beaubrun-Couriot est le territoire d’implantation de l’Ecole de l’oralité. Il s’agit d’un quartier classé CUCS très prioritaire (CUCS1 sur critère de revenu par foyer, taux de chômage, assistance sociale, accès au soin etc.). C’est un quartier situé près du centre ville de Saint-etienne, mais assez isolé. IL va connatire de grandes mutations suite au déménaglement, dans les années à venir, de plusieurs institutions administrative et culturelles (Comédie, CAF , Commissariat). IL va donc falloir redoubler d’effort pour conserver la dynamique du quartier.  Par ailleurs, une partie infime des habitants du quartier franchissent les portes des centres sociaux ou de l’amicale laïque (impossibilités financières, barrières linguistiques, incompréhension ou ignorance du rôle de ces structures d’aide sociale, perception élitiste du milieu de la culture administrée). Il s’agit donc de solliciter une méthode de travail qui nous permettra de rencontrer les habitants qui n’ont aucun contact avec les structures socioculturelles de la ville (en utilisant les méthodes d’enquête ethnologique sur un temps long) en se basant sur les cultures en présence, au sens anthropologique du terme.

Le Projet :

Le quartier Beaubrun-Tarentaize-Couriot est riche d’une très grande diversité culturelle et musicale. Nous souhaitons nous nourrir de cette diversité et des qualités musicales des gens du quartier, pour réaliser, au bout de 3 ans, une œuvre de création originale, co-construtie avec les musiciens de l’ensemble Canticum Novum.

Ce travail se développera en plusieurs phases, sur trois ans

  • Travail de prospection sur le quartier afin de réunir un ensemble composé d’habitants-musicien porteur d’un patrimoine musical et plusieurs groupe d’habitants sans lien avec la pratique musicale mais volontaires pour participer à une création artistique ; repérer les pratiques musicales populaires en tant que phénomène social et esthétique donnant à entendre la diversité culturelle du quartier et de s’en inspirer pour créer un spectacle.
  • Organisation d’ateliers de chant, percussions, écriture de texte, instruments. Tous ces ateliers mis en commun formeront un spectacle régit par des exigences artistiques professionnelles et liée aux cultures de chacun.
  • Organisation de résidences de création avec le groupe Canticum Novum. Il s’agit faire se rencontrer des musiciens amateurs et professionnels, relier les créations, réinterpréter quelques collectages. Il est important pour notre association de valoriser le patrimoine musical présent selon différentes méthodes et de mettre en place de réels « trocs » musicaux.  Il se trouve que le cosmopolitisme du collectif Canticum Novum et la diversité de ses programmes méditerranéens et orientaux constituent un pont privilégié avec les pratiques musicales du quartier.
  • Finalisation et valorisation de la création : concert et/ou enregistrement discographique avec les habitants – 2018/2019

Quoi ?

Création musicale participative avec les habitants du quartier Beaubrun-Tarentaize-Couriot. Ce projet part de la valorisation des savoir-faire musicaux individuels, familiers, non distingués des autres caractéristiques culturelles du groupe, pour arriver à une création artistique encadrées par des professionnels.

Pourquoi le choix de ce quartier :

Le territoire Tarentaize-Beaubrun-Couriot est le territoire d’implantation de l’Ecole de l’oralité. Il s’agit d’un quartier classé CUCS très prioritaire (CUCS1 sur critère de revenu par foyer, taux de chômage, assistance sociale, accès au soin etc.). C’est un quartier situé près du centre ville de Saint-etienne, mais assez isolé. IL va connatire de grandes mutations suite au déménaglement, dans les années à venir, de plusieurs institutions administrative et culturelles (Comédie, CAF , Commissariat). IL va donc falloir redoubler d’effort pour conserver la dynamique du quartier.  Par ailleurs, une partie infime des habitants du quartier franchissent les portes des centres sociaux ou de l’amicale laïque (impossibilités financières, barrières linguistiques, incompréhension ou ignorance du rôle de ces structures d’aide sociale, perception élitiste du milieu de la culture administrée). Il s’agit donc de solliciter une méthode de travail qui nous permettra de rencontrer les habitants qui n’ont aucun contact avec les structures socioculturelles de la ville (en utilisant les méthodes d’enquête ethnologique sur un temps long) en se basant sur les cultures en présence, au sens anthropologique du terme.

Le Projet :

Le quartier Beaubrun-Tarentaize-Couriot est riche d’une très grande diversité culturelle et musicale. Nous souhaitons nous nourrir de cette diversité et des qualités musicales des gens du quartier, pour réaliser, au bout de 3 ans, une œuvre de création originale, co-construtie avec les musiciens de l’ensemble Canticum Novum.

Ce travail se développera en plusieurs phases, sur trois ans

  • Travail de prospection sur le quartier afin de réunir un ensemble composé d’habitants-musicien porteur d’un patrimoine musical et plusieurs groupe d’habitants sans lien avec la pratique musicale mais volontaires pour participer à une création artistique ; repérer les pratiques musicales populaires en tant que phénomène social et esthétique donnant à entendre la diversité culturelle du quartier et de s’en inspirer pour créer un spectacle.
  • Organisation d’ateliers de chant, percussions, écriture de texte, instruments. Tous ces ateliers mis en commun formeront un spectacle régit par des exigences artistiques professionnelles et liée aux cultures de chacun.
  • Organisation de résidences de création avec le groupe Canticum Novum. Il s’agit faire se rencontrer des musiciens amateurs et professionnels, relier les créations, réinterpréter quelques collectages. Il est important pour notre association de valoriser le patrimoine musical présent selon différentes méthodes et de mettre en place de réels « trocs » musicaux.  Il se trouve que le cosmopolitisme du collectif Canticum Novum et la diversité de ses programmes méditerranéens et orientaux constituent un pont privilégié avec les pratiques musicales du quartier.
  • Finalisation et valorisation de la création : concert et/ou enregistrement discographique avec les habitants – 2018/2019

Les commentaires sont fermés