Actualités

MARDI 10 OCTOBRE


  Concert, théâtre d’ombres – En partenariat avec Canticum Novum  

  • Hayim Toledo, 1267

Ce conte musical nous fait revivre l’âge d’or du Royaume de Tolède, au XIIIe siècle, sous le règne d’Alphonse X le sage, travers l’histoire du jeune calligraphe juif Hayim qui, du haut de ses dix ans, découvre de bien étranges liens entre sa belle voisine chrétienne Elizabeth et son ami Qassem, fils d’un des meilleurs musiciens arabes de la cour… Il nous plonge au cœur des ruelles de Tolède, dans un monde de tolérance où fut conçue une musique à la croisée des chemins, encore vivante, et qui donne une nouvelle résonance à l’idée d’ « harmonie ».

Horaires – Jeune public : 10h et 14h – Tout public : 19h
Lieu – Théâtre Tardy : 86 rue Vaillant Couturier
Prix – 8€ (tarif -12ans : 4€) – réservations au 09.50.94.73.72

 

  Avant-première du film « L’Atelier » – En partenariat avec le Méliès  

  • Introduction du film par Sylvain Damy

Film de Laurent Cantet – Sélection officielle du festival de Cannes – Durée : 1h54
« La Ciotat, un été. Antoine a accepté de suivre un atelier d’écriture où quelques jeunes en insertion doivent écrire un roman noir avec l’aide d’Olivia, une romancière reconnue. Le travail d’écriture va faire resurgir le passé ouvrier de la ville, son chantier naval fermé depuis 25 ans, toute une nostalgie qui n’intéresse pas Antoine. Davantage connecté à l’anxiété du monde actuel, le jeune homme va s’opposer rapidement au groupe et à Olivia que la violence d’Antoine va alarmer autant que séduire. »

  • La projection sera suivie d’une discussion animée par Vincent Rubin du collectif La Louce, oeuvrant à l’éducation à l’image dans le cadre d’ateliers

Séance – 20h
Lieu – Cinéma Le Méliès Jean Jaurès : 10 place Jean Jaurès
Prix – Tarifs habituels du Méliès

 

MERCREDI 11 OCTOBRE


  La ville en Mythorama, balade urbaine décalée – En partenariat avec La Laverie  

  • Le quartier de Beaubrun, imaginé et raconté par Julien Tauber, conteur

« La mythologie grecque comme outil de transformation urbaine : venez voyager dans le temps, traverser mers et montagnes, braver tempêtes et chimères pour découvrir Saint-Étienne comme vous ne l’avez jamais vu ! Laissez-vous guider par un conteur mythomane et découvrez le quartier de Beaubrun autrement. Vous ne verrez plus votre quotidien du même œil et ce, grâce à l’outil technologique le plus puissant au monde : l’imagination. »

Départ – 14h
Lieu – Rendez-vous place Roannelle
Prix – Billetterie participative*

  Balades au jardin des malices – En partenariat avec la Médiathèque de Carnot  

  • Un spectacle proposé par la compagnie Au Claire des Ryme.

« Laissez-vous porter, entre conte et musique, sur les deux rives de la Méditerranée où culture et tradition s’entremêlent. Un spectacle coloré pour petits et grands. Bon voyage, Inchallah ! »

Horaire – Tout public (à partir de 2ans) : 15h
Lieu – Médiathèque de Carnot : 3 Boulevard Augustin Thierry
Prix – Gratuit, réservations au 04.77.43.35.21

  Un voyage méditerranéen – En partenariat avec le centre social de Terrenoire  

  • Ateliers de pratique musicale : chant et percussions

« Pendant deux heures, partez à la découverte de la Sicile avec Julie Fallù et Yacine Sbay. »

Horaire – 14h30/16h30
Lieu – Centre social l’Arlequin : 21 rue du Dr Louis Destre
Prix – Billetterie participative, réservations au 04.77.95.68.30

 

  • Concert de Carmelina

« Carmelina vous embarque pour un voyage méditerranéen au travers un concert haut en couleurs et en émotions à l’image d’une Sicile pluriculturelle à cheval entre Orient et Occident. »
Jullie Fallù (chant, harmonium) Rémi Cortial (guitare, oud, cuatro, mandoline, udu) Yacine Sbai (derbouka, cajon, reqq, tambours) Vincent Brizoux (saxophone, friscalettu, kaval, percussions)

Horaire – 17h30
Lieu – Centre social l’Arlequin : 21 rue du Dr Louis Destre
Prix – Billetterie participative*

 

JEUDI 12 OCTOBRE


  Évasion Malienne – En partenariat avec le centre social du Babet  

  • Ateliers de percussions

« Pendant deux heures, partez à la découverte des musiques et cultures mandingues du Mali avec Julien André et Ibrahima Diabaté… »

Horaire – 16h/18h
Lieu – Centre social du Babet : 6 rue Jeanne Jugan
Prix – Billetterie participative*, réservations au 04.77.33.33.92

 

  • Concert de Mali Sadjo, suivi d’un apéritif partagé

« En pays mandingue (Afrique de l’Ouest), les griots sont les dépositaires de la tradition orale. A la fois historiens, généalogistes et médiateurs au sein de la communauté, ils ont aussi la fonction de jouer de la musique. Par leurs chants et à travers leurs instruments, ils relatent l’épopée de l’ancien Empire du Mali. Ce concert mêle chants, xylophone et tambours du Mali. Un répertoire aux dynamiques puissantes et aux sonorités contrastées, puisant dans la tradition pour créer une musique qui se renouvelle sans cesse. »
Nanou Coul (voix) Moussa Diabaté (balafon) Julien André (djembé) Ibrahima Diabaté (dounoun)

Horaire – 18h30
Lieu – Centre social du Babet : 6 rue Jeanne Jugan
Prix – Billetterie participative*

 

VENDREDI 13 OCTOBRE


  « Sociologie de comptoir » – En partenariat avec la Médiathèque de Carnot  

  • Projection en présence de la réalisatrice Catherine Gauthier, suivie d’un concert de musiciens stéphanois : Allaoua et Djamila

« Pour les populations immigrées, à toutes les époques, les cafés sont des lieux où l’on échange dans sa langue d’origine, les souvenirs du pays et où l’on vient écouter les artistes eux-mêmes émigrés, parfois ouvriers le jour, qui viennent s’y produire la nuit. »

Horaire – 19h
Lieu – Médiathèque Carnot : 3 Boulevard Augustin Thierry
Prix – Entrée libre

 

SAMEDI 14 OCTOBRE


  Biblioscope – En partenariat avec la Médiathèque de Carnot  

  • Lectures en musique

Un rendez-vous surprenant autour d’ouvrages jeunesses valorisant la connaissance des cultures du monde.

Horaires – 11h30 (5ans et plus)
Lieu – Médiathèque Carnot : 3 Boulevard Augustin Thierry
Prix – Gratuit, réservations au 04.77.43.35.21

 

  • Capsules sonores

Pendant toute la durée du festival, venez écouter des musiques du monde via la borne 1D Touch à la médiathèque de Carnot.

  Les Arts de rue – En partenariat avec La Laverie  

  • La ville en Mythorama, balade urbaine décalée

Le quartier de Beaubrun, imaginé et raconté par Julien Tauber, conteur.
« La mythologie grecque comme outil de transformation urbaine : venez voyager dans le temps, traverser mers et montagnes, braver tempêtes et chimères pour découvrir Saint-Étienne comme vous ne l’avez jamais vu ! Laissez-vous guider par un conteur mythomane et découvrez le quartier de Beaubrun autrement. Vous ne verrez plus votre quotidien du même œil et ce, grâce à l’outil technologique le plus puissant au monde : l’imagination. »

Départ – 14h
Lieu – Rendez-vous place Roannelle
Prix – Billetterie participative*

 

  • « Aime moi tendre, aime moi vrai »

The John John Experience – Cirque hors cercle – Durée : 1h
« Cascadeur de prophétie, c’est un lourd fardeau quand les exploits de vos aïeuls résonnent encore à travers le monde. Mais John est prêt, et il se battra, pour vous, jusqu’à l’amour ! Des archives inédites, des secrets de familles enfin dévoilés, des chansons suintantes de senxualité, de la poésie d’audace, des cascades bonjour la mort et plus encore ! Tout ça dans un seul corps ? Oui, celui de John John, souvenez-vous bien de ce nom car il n’en reste plus qu’un et il sera bientôt chez vous. »

Horaire – 16h
Lieu – Place Joannes Merlat (derrière l’église St-Ennemond)
Prix – Billetterie participative*

 

  • Concert du Fil d’Ariane

« Ces six musiciens vous raviront d’envolées virtuoses et d’éclats instrumentaux,sur un fil tendu entre musique traditionnelle balkanique et une attitude rock’n’roll. Dans les cultures Tziganes et des Balkans, la musique est un élément fédérateur, indispensable à tout événement important. Le Fil d’Ariane perpétue cette tradition, faisant de chaque concert une occasion de partage. »
Laetitia Hours (accordéon, chant) Flavoine Sergent (flûte, violoncelle) Thomas Morin (violon, guitare) Clément Daniel (violon, mandoline, chant) Alexandre Britsch (contrebasse) Tomy Jaunin (davul, chant)

Horaire – 18h
Lieu – Place Joannes Merlat (derrière l’église St-Ennemond)
Prix – Billetterie participative*

 

*Pourquoi une billetterie participative ?


La plupart des ateliers, spectacles et concerts proposés lors de Culturoscope sont à prix libre. Cela ne signifie pas qu’ils sont gratuits, mais qu’ils sont ouverts à tous, indépendamment des possibilités financières de chacun. C’est pour nous une manière de mobiliser le public à nos cotés, sans clivage social et l’inviter à s’engager pour une ouverture de la culture à tous !

 

Les commentaires sont fermés

Atelier Danse et percussions au centre social de Solaure

solaure02Qui ? Ces ateliers de danse et percussions s’adresse à 50 à 60 personnes, et seront réalisées durant les vacances scolaires, sous forme de mini-résidence, au centre sociale de Solaure à Saint-Etienne. Il s’adresse aux parents et aux enfants réunis dans un même groupe.

Quoi ? Deux ateliers parallèle de danse et de percussions seront proposés aux groupes parents-enfants, suivis d’une mise en commun. Dans la cadre de ces ateliers parents et enfants (à partir de 7 ans) découvrirons plusieurs répertoires dansés de différentes régions (Proche-Orient, Asie Centrale, Maghreb…). Le but de cet atelier est d’initier aux mouvements par l’observation, l’imitation, le ressenti et l’expression, ainsi qu’aux rythmes.

Parents et enfants seront accompagnés afin de partager ensemble un temps et un espace pour un dialogue par le mouvement et les rythmes. A la fin de chaque session d’atelier, un moment de mise en commun des danses et percussions est prévu.


solaure01Quand ?
Durant les vacances scolaires à la maison des associaiton Solaure

  • De Noel : les 20, 21 et 22 Décembre (5h par jour)
  • Vacances de Février : 22, 23 et 24 février – mercredi, jeudi et vendredi
  • Vacances de Pacques : 26, 27 et 28 avril – mercredi, jeudi et vendredi

Renseignement et réservations :

  • Centre social de Solaure : 04 77 57 10 54
  • Ecole de l’Oralité : 09.50.94.73.72

Les commentaires sont fermés

Futurs de l’écrit – Calligraphie

Calligraphie Sonore, Visuelle et Dansée dans le cadre des Futurs de l’Ecrit de l’abbaye de Noirlac.
calligraphie01Qui ? Une classe CM2 de l’école du Bourg de Saint Doulchard (18) ; une classe de 6e et des élèves danseurs du collège Louis Armand de Saint Doulchard.
Quoi ? Projet d’installation et de performance sonores, visuelles et dansée

Pour être assimilée à la calligraphie, l’écriture doit être pratiquée en un « geste » calligraphique spontané.

L’idée principale de ce projet est d’associer le geste du calligraphe à ceux du musicien, du graphiste et du danseur.

Chacune des trois dimensions de ce projet est une source d’actions pédagogiques pouvant associer école primaire, collège et lycée. Il s’agirait de construire avec les élèves une installation interactive avec des temps de performances.

  • Un univers de sons et de silences, joignant sonorités filées et larges, épurées et recherchées.
  • Un univers de noirs et de blancs, agrégeant des pleins et des déliés, fins et raffinés.
  • Un univers de mouvements et d’immobilités, réunissant arabesques et grand jetés, lisses et délicats.

Cette installation/performance se déroulerait en un cycle d’une heure répété au long de la journée. Ce cycle serait composé d’un temps de performance où les acteurs ayant participé aux actions pédagogiques seraient associés aux acteurs professionnels des trois disciplines. Ce temps, d’une durée de vingt minutes environ, verrait une mise en œuvre des différents dispositifs multi-sensoriels en une chorégraphie de mouvements, de gestes, de jeux, de sons et d’images. Dans un second temps, l’ensemble des ces dispositifs serait accessibles au public avec ou sans accompagnement.

Les intervenants :

Site spécial de ce projet :logo

Les commentaires sont fermés

Espagne des 3 Cultures

3cultures01Projet Espagne des 3 Cultures – Lycée Carrel.

Ce parcours permet à chaque classe depuis le lycée ou CFA jusqu’au concert de découvrir la musique ancienne, les musiques du monde, singulières et souvent étrangères aux élèves impliqués, sous différentes perspectives. L’écoute, la réflexion, la rencontre avec les professionnels expérimentés de l’Ensemble lors d’un véritable concert, sont autant de phases nécessaires à l’aboutissement de ce travail. Ce projet est fondé sur des préoccupations pédagogiques ambitieuses, ancrées dans une réalité culturelle et patrimoniale à laquelle il est important de sensibiliser les plus jeunes. La découverte des instruments et musiques du monde permet une compréhension structurée des œuvres, styles et écritures présentés, prompte à aiguiser le regard critique de ces jeunes spectateurs pour en faire de futurs amateurs éclairés.

Cette formule alterne les séances de sensibilisation aux musiques anciennes et aux diversités culturelles, avec intervention de musiciens en classe au préalable d’un concert. Ainsi, semaine après semaine les élèves se construisent des repères et des références autour d’une pratiques musicales peu familière et deviennent acteurs et autonomes lors des temps d’échange suivant les concerts.

  • 1 séance de préparation avec Sandrine RAMBAUD, enseignante d’histoire, avec l’enseignante d’espagnol, les musiciens impliqués ou leurs représentants
  • 6 séances de 1h30 d’écoute, de réflexion et de pratique par des binômes d’intervenants spécialistes des répertoires de différentes périodes historiques de l’Espagne. Les élèves abordent les périodes historiques concernées en amont de l’intervention. Chaque séance nécessite un binôme d’intervenant musiciens et la présence des enseignants participants au projet (histoire et parfois l’enseignante d’espagnol, madame Eyraud, selon ses disponibilités). Chaque séance donne lieu à l’apprentissage d’un chant de la tradition proposée, ce qui leur permet d’éprouver les différents types de chant, de technique, de méthode d’apprentissage et d’approcher l’élaboration d’une production artistique.

Objectifs pédagogiques : apprendre un chant aux spécificités méconnues, se confronter avec l’interculturalité, prendre la parole, débattre, parler une langue étrangère, savoir écouter une musique méconnue. Présenter l’Histoire à travers l’histoire des musiques (séfarade, flamenco…) en lien avec le professeur d’histoire-géographie, d’espagnol.

Les intervenants :

Les commentaires sont fermés

Futurs de l’écrit – EXIL

Projet « Exil » dans le cadre des Futurs de l’Ecrit de l’abbaye de Noirlac.

exil01Qui ? Une classe de CM1-CM2 de l’école Mallard de Saint-Amand-Montrond.

Quoi ? Ce projet a pour point de départ l’histoire de l’abbaye de Noirlac, qui a accueilli en son sein, entre 1936 et 1939, quelques milliers de réfugiés espagnols fuyant la guerre civile, particulièrement des femmes et des enfants. Nous cherchsons à raccrocher cette histoire particulière, qui a marqué le territoire de Noirlac, a l’histoire, plus générale de la migration et de l’exil, très nombreux, qui ont marqué le territoire espagnol et l’ensemble de l’Europe. Il chercher à interroger les élèves et leur entourage sur l’exil, l’accueil, l’obligation du départ.

Pour ce faire notre projet se développe autour de 2 axes principaux, qui se retrouveront rassemblés dans une création artistique originale, mélangeant musiques, témoignages et réflexions sur l’exil.

Une partie Témoignage et collecte : les élèves vont rencontrer des porteurs de mémoires de l’immigration espagnole à Noirlac (réfugiés de 1936 ou famille), préparer les entretiens et enregistrer leurs témoignages. Les élèves seront formés à la prise de son et construiront le paysage sonore de la création musicale. La partie du projet est encadrée par une chanteuse de l’ensemble Canticum Novum, ensemble spécialisé sur la musique ancienne du bassin méditerranée, tout particulièrement autour de l’Espagne des 3 cultures. Des chants liés à l’histoire espagnole seront transi aux élèves, qui les interpréteront sur scène.

Tous ces ateliers permettront la création spectacle original de 30 minutes qui sera présenté les 3 et 4 juin à l’abbaye de Noirlac. Ce spectacle rassemblera dans une narration commune les témoignages des porteurs de mémoires de Noirlac enregistrés par les enfants, les chants appris et chantés en direct par les élèves et portés par les musiciens de Canticum Novum.

Les commentaires sont fermés

“Histoires (B)Rêves” à l’Ecole des Frères Chappe (16-17)

chappe01Qui ? 29 élèves (dont 3 élèves ULIS Unité Locale d’Intégration Scolaire) font partie de la réalisation de cette création artistique.

Quoi ? Récits et interactions sonores. Cette année, le projet vise à créer des textes, des récits autour de 3 mots qui interrogent et sont interprétés depuis le point de vue de l’individu et du groupe : CUISINE, BERCEUSE, NAISSANCE.

Les intervenants : Emilie WeissJean-Christophe Désert

Le projet : Tout au long de cette année scolaire, les élèves de l’école des Frères Chappe de Saint- Etienne effectuent un travail d’écriture et d’interprétation théâtrale, de composition et de jeu en direct d’un paysage sonore et musical.

La thématique au cœur de cette action artistique est fondée sur trois directions :

  1. La naissance
  2. La cuisine (lieu et repas)
  3. La berceuse

À partir de jeux d’improvisations théâtrales naissent des écrits ; et par l’interprétation é mergent des personnages que l’on peut appeler « narrateurs ». Se rajoute un travail sur l’espace, la mise en jeu des corps, les enfants découvrent ainsi la scénographie et la mise- en-scène.

À partir de la découverte du monde sonore par l’initiation à la prise de son et un travail en profondeur sur l’écoute active, les élèves vont élaborer – utilisant des dispositifs sonores et musicaux électroacoustiques – un paysage sonore complexe où se mêleront sons concrets et traitements sonores en direct. L’ensemble de ce travail repose essentiellement sur l’appel, les propositions et l’ imaginaire des enfants. De nombreuses passerelles se constituent au fur et à mesure entre les interprétations, musicales et théâtrales. Rendu : Cette pièce de théâtre et l’environnement sonore qui l’entoure seront présentés par les élèves, en public, en fin d’année (juin 2017).

Ce projet implique la classe de CE2/CM2 de l’école des Frères Chappe, dans la continuation du projet qui avait été développé l’année dernière.

Les commentaires sont fermés

Culture en Chemin

culture01Qui ? Une classe de 6ème du Collège Fauriel et une classe de CM1 de l’école Monthaud à Saint-Etienne.

Quoi ? Le projet « Musique en chemin » est la continuation du projet mené en 2015-2016 « Se Raconter ». Ce projet de création permet aux élèves de s’ouvrir à des parcours, des cultures pour lesquelles ils n’ont que peu ou pas de repère. Ils questionnent les déplacements et s’attachent à la parole, dite ou chantée qui traite des voyages, des déplacements, de l’exil et sont interrogés eux-même sur leur propre parcours, sur les chansons qui parlent de leur histoire, langues et cultures. Les élèves de 6e et de CM1 amènent leur individualité à l’école qu’il confronte à l’histoire du groupe au moment particulièrement délicat du passage au collège, et sont amenés à construire ensemble un projet de création musicale, autour des témoignages apportés par les habitants.

Le projet est construit autour de deux axes :

  1. Le premier axe de travail est centré autour du recueil de témoignages, de récits de vie, auprès des porteurs de mémoires de l’exil. Les élèves se questionnent entre eux à propos de leur propre parcours, avant d’accueillir en classe des témoins amené par l’intervenant-médiateur. Ils sont préparés et accompagnés, en amont, lors des premières séances, par des personnels formés aux outils de l’ethnologie/sociologie. Les élèves, les témoins et le médiateurs apportent des objets et /ou images d’archives ou photos qui traitent de ces histoires. Tous ces matériaux serviront de base à l’élaboration du cadre d’un spectacle conçu pour la fin de l’année en fin de projet.
  2. Le second axe concerne les pratiques musicales et dansée : les élèves abordent la question des flux de population par la musique et la danse, les chants d’exil, chants d’ici et d’ailleurs, se rapportant aux déplacements, au voyage, à la migration à travers la rencontre de témoins-musiciens. Images d’archives, témoignages enregistrés et chants composent un spectacle riche d’enseignement sur la diversité culturelle stéphanoise.

Quand ? Cette création musicale ainsi créée donnera lieu à un spectacle au printemps 2017

Les commentaires sont fermés

Projet RIVE de GIER

Présentation du Projet RIVE de GIER.

« Le long de la vallée du Gier » est un projet mené par l’Ecole de l’Oralité et le Collège des Collines, orienté vers les chants du monde et les patrimoines sonores existants aux alentours du collège Notre Dame des Collines de Rive de Gier. Dans le cade des heures dédiées à l’accompagnement personnalisé, deux groupes d’élèves de 6ème s’interrogent sur les cultures présentes sur le territoire et apprennent un répertoire musical représentatif de ces cultures. L’objectif est ainsi de transmettre aux élèves une image sonore des différents mouvements de population qui font l’histoire de Rive de Gier, et de valoriser les cultures présentes sur le territoire, qui font sa singularité. Ces chants parleront de l’exil, de la difficulté du départ, de la mélancolie, mais également d’histoire du quotidien des hommes et des femmes, expériences sensibles qui rassemblent l’humanité.

C’est Julie Fallu, chanteuse spécialisée dans le jazz et les répertoires des musiques du monde et professeur de chant qui assure la transmission de ces chants. Elle sera assistée et accompagnée par Mr Hechavarria, professeur de musique, responsable des heures d’AP. Ponctuellement, et en fonction des esthétiques musicales abordées, elle pourra être accompagnée par un percussioniste ou un mélodiste.

L’organisation formelle :

Les élèves seront répartis en deux groupes, qui bénéficieront de 6 et 5 séances de 2h chacun.

  • Groupe 1 // 6 séances : 24 nov, 1er décembre et 8 décembre, 12 janvier, 19 janvier, 26 janvier
  • Groupe 2 // 5 séances : 2 février et 9 février, 9 mars, 16 mars, 23 mars

Les commentaires sont fermés

Abbaye de Charlieu

charlieu01Qui ? Ce projet se développe avec une classe singulière, attentive et motivée : 10 élèves en CLIS de 6 à 12 ans.

Quoi ? Dans ce projet, Les élèves inventent un texte, une autobiographie, un récit, une auto-fiction, à partir des thématiques suivantes : l’île, le voyage, le refuge, lieu de tous les possibles, échappatoire, lieu idéal. Ces thématiques permettent d’aborder les parcours de vie de manière sensibles, de se raconter de manière délicate en puisant dans les outils de la musique et de l’écriture. Emilie Weiss soutien la création de textes poétiques, et donne des outils aux élèves afin que le texte leur ressemble et qu’ils puissent le « dire » et le mettre ens scène dans le cadre d’un spectacle.

Le groupe d’élève apprend en parallèle les percussions et un répertoire de chansons qui seront autant de ponctuations parmi les récits grâce aux musiciens de Canticum Novum, Ismaïl Mesbahi et Emmanuel Bardon. Ils amèneront les élèves à exprimer des mots chantés, des sons et des rythmes, en résonnances avec les murs de l’Abbaye. L’acoustique du lieu devient complice de la création, des musiciens et des élèves.

Les élèves s’approprient leurs texte, ils en retiennent la trame afin de le dire, le déclamer, lors d’une déambulation dans l’abbaye de Charlieu. Les acteurs-musiciens en herbe passent alors de lieu en lieu dans l’enceinte de l’abbaye, à l’interieur, à l’exterieur, dans le jardin et animent les espaces par leurs histoires personnelles. Des pièces instrumentales et/ou chantées, exécutées par les élèves accompagnés de 2 musiciens professionnels sont effectuées entre chaque récits.

Quand ? Lors des Rendez-Vous aux Jardins, le spectacle est donné une fois pour le public jeune vendredi 2 juin puis pour tous publics, y compris les parents d’élève le samedi 3 juin

Les commentaires sont fermés

Autour de Bülbul

Travail autour de BülBül _ Puy de Sancy

bulbul01Ce projet se développe autour du spectalce BülBül, par l’ensemble Canticum Novum, dont une représentation sera donnée le 28 mars 2017 au théâtre de Clermont Ferrand.
En amont et en aval de cet évènement, un travail sera mené avec 4 classes du Puy de Sancy (63), qui donnera lieu à la création d’un spectacle original, autour des chants et percussions du spectalce BülBül, présenté au public en mai ou juin 2017. Le travail se déroulera avec 3 classes de CM et une classe de 6e, sur 3 semaines de résidence entre janvier et juin.

Plusieurs axes de travail seront développés :

  • Chant ; répertoires de BülBül (bassin méditerranéen expression orale)
  • Improvisation : percussions rythmiques et poétiques ; improvisation poétique sur les images de BülBül
  • Travail sur l’écriture autour des mélodies abordées
  • Ecriture de paroles de chant, autour de la notion de souvenir
  • Atelier : recréation des arrangements de 1 ou 2 chansons (accompagné par Aliocha Regnard et Henri-Charles Caget)
  • Mis en espace (déambulation)

Un dossier pédagogique est mis à disposition des enseignants pour mieux comprendre l’univers développé dans le spectacle.

Les commentaires sont fermés