Culturoscope

projet : Culturoscope

Présentation et contexte du projet

Par l’organisation d’un festival annuel à la croisée de la réflexion, de la rencontre et de l’agir, l’Ecole de l’Oralité cherche à diffuser et défendre la diversité culturelle et musicale à l’échelle de la ville de Saint-Etienne.
La troisième édition de ce festival a eu lieu du 17 au 20 octobre 2018, et son action s’est étendue à un nouveau quartier : Montreynaud.

Culturoscope chercher à questionner ce qui constitue l’individu, ce qui le construit et le définit.
De l’ailleurs à l’ici, comme se fonde et se refonde la perception de l’identité ? L’art, la pratique musicale sont des vecteurs actifs de la rencontre entre les cultures, de la rencontre entre différentes histoires et sensibilités individuelles. C’est la possibilité de cette rencontre que nous souhaitons valoriser dans cette semaine d’échange : imaginer des nouvelles façons de dialoguer, de se connaître mutuellement, de vivre ensemble : de faire société.
Le festival s’étend grâce à l’appui de structures partenaires de terrain (amicales laïques, centres sociaux, médiathèques) et d’autres associations locales afin de créer une dynamique collective et toucher le public le plus nombreux et varié possible.
Le fil conducteur du festival 2018 a été le spectacle « Voyage sans Visa » du conteur sénégalais Boubacar Ndiaye et ses deux musiciens Baye Cheikh Mbaye et Pape N’diaye Paamatah, partie intégrante de la plaquette de saison des Jeunesses Musicales de France.

Programmé pour deux séances scolaires et une séance tout public, ce magnifique spectacle célébrait avec intelligence l’interculturalité et les échanges entre les pays et les cultures. Un atelier de pratique artistique mené par ces mêmes musiciens en amont de la séance tout public du spectacle du 17 octobre a permis de préparer les enfants accompagnés par nos partenaires des PEP42 au spectacle du soir.
Le même jour, le conteur Julien Tauber proposait une balade mythologique, parcours déambulatoire dans le quartier de Montreynaud et lecture de l’urbanisme au travers d’un prisme mythologique Un Café interculturel, scène ouverte des musiques du monde, a eu lieu le jeudi 18 octobre au Club Babet, salle des fêtes du centre social du Babet. Le vendredi avait lieu à Roche-la-Molière, à Emmaüs Firminy, avec les musiciens du Canticum Novum et leur programme « Sefardi ».

Le festival s’est terminé sur un beau concert de clôture le samedi 20 octobre, du groupe de musique calypso Commandant Coustou, à la salle de l’Usine (ancienne Comédie de Saint-Etienne).
Des publics nombreux et variés, une belle énergie collective et des spectacles de grande qualité qui nous ont permis de célébrer vivre-ensemble, interculturalité et intergénérationalité.

En bref

0
Jours de festival
0
Bénéficiaires
Fermer le menu