Au Fil de l'Eau

Présentation et contexte du projet

« Au fil de l’eau » est un projet porté par le centre culturel de rencontre d’Ambronay, mené sur le territoire de la communauté de communes de la plaine de l’Ain (CCPA). L’Ecole de l’Oralité est sollicitée en tant que partenaire artistique de l’ensemble de musique ancienne Canticum Novum afin de développer un projet de territoire qui rassemble différentes structures de la CCPA et leurs publics autour d’une création collective inspirée par le programme de Canticum Novum « Oyat ». La création prendra la forme de podcasts où l’on met en lumière la singularité du territoire, donne la parole à ses habitant.es et crée des espaces de dialogue entre eux malgré les distances géographiques ou économiques qui parfois les séparent.

« Oyat

A la manière d’un arbre dont les racines multiples s’ancrent et puisent leurs énergies dans différents terreaux fertiles, Canticum Novum ne cesse depuis de nombreuses années de s’étoffer, de s’intensifier et de s’ouvrir vers de nouvelles aventures humaines et musicales. Dans ce programme anniversaire, l’ensemble célèbre les notions d’enracinement, de transmission générationnelle, d’identités partagées et rend hommage aux liens tissés et aux attachements profonds créés depuis 25 ans. « 

« Au fil de l’eau » se déploie en quatre actions sur les communes d’Ambérieu-en-Bugey, Blyes, Lhuis et Saint-Rambert-en-Bugey. Les projets ont été construits grâce au relais de structures sociales, éducatives ou culturelles des communes. Chaque structure a identifié des publics associés dans ce projet de création collective, qui travailleront ensemble.

Les quatre actions auront pour commun d’être suivis par le réalisateur radio Antoine Guirimand qui collectera des paroles d’habitant.es et documentera les temps de créations.

Le réseau des médiathèques départementales sera un relais du projet auprès des habitants de la CCPA, mais également un lieu ressource de corpus littéraires, d’ouvrages d’histoires locales pour ceux qui prennent part activement aux projets de création présentés ci-dessous.

#1 Ambérieu-en- Bugey : autour du visible et de l’invisible

Les habitant.es d’Ambérieu s’intéresseront à la dualité « visible »/ »invisible ». Il est proposé à un groupe de résidents du CADA de l’Ain, du groupe FLE du centre social ou du groupe théâtre de cette même structure d’aborder ces questions à travers la pratique du théâtre musical.

Ils partiront de la métaphore de l’arbre et mettront des mots sur ce qui fait leur force, qu’est-ce-qui agit pour eux comme des racines. La tension entre « visible » et « invisible » sera avant tout un cadre où ils seront libres de choisir de ce qu’ils veulent dévoiler, libres de ne rien dire, inspirés par les racines de l’arbres profondément enfoncées dans le sol.

Ils questionneront dans la pratique théâtrale leur rapport à l’espace public, restitueront ce travail des bulles radiophoniques faites de lectures de textes, de chants du programme « Oyat » et de leur propres mots.

Ce projet sera également enrichi de rencontres avec une classe de seconde du lycée de la Plaine de l’Ain qui participe à des ateliers radiophoniques avec les journalistes de Radio B. Ils seront amenés à rencontrer les publics et les artistes de cette action.

 

#2 Blyes : entre généalogie et mythologie

Ce projet associera la classe de CM1/CM2 de l’école primaire et les bénévoles de la bibliothèque. La thématique centrale à Blyes sera la généalogie. Les enfants partiront de l’épopée de Gilgamesh, mythe venu de Mésopotamie qui traite de sagesse et de quête d’immortalité. A travers la pratique du chant et du paysage sonore, il s’agira de questionner la place des récits mythologiques dans nos sociétés modernes, qui vivent en nous comme des ancêtres communs quelque soit nos origines, nos religions, nos langues, etc.

La bibliothèque sera un lieu ressource pour comprendre le contexte de création de cette oeuvre très ancienne.

#3 Lhuis : autour du cycle de vie

Plusieurs groupes de la commune rurale de Lhuis seront impliqués : un groupe de résidents de l’EHPAD, une chorale, les bénévoles de la bibliothèque.

Antoine Guirimand viendra à la rencontre des habitants afin de collecter des histoires de vie, en partant de la thématique suivante : « grandir dans la plaine de l’Ain ». La bibliothèque pourra ainsi être un lieu de collectes de paroles d’habitants d’autres générations sur ces questions. Il réalisera un montage de leur parole, qui pourra être enrichi par des enregistrements de la chorale si elle souhaite découvrir le répertoire musical d' »Oyat ».

#4 Saint-Rambert-en-Bugey : enracinement et identité

Le projet se déclinera avec un groupe de jeunes âgés de 11 à 13 ans, formé par le centre socioculturel (via le dispositif CLAS) et des élèves du collège de l’Albarine. Le CLAS a pour objectif de mélanger des élèves de niveau CM2 avec des élèves en 6ème/5ème afin d’appréhender le passage au collège. Ici, la thématique centrale sera l’identité et l’enracinement. Les jeunes questionneront leur mémoire familiale afin de se connaître mieux eux-mêmes et de transmettre aux autres cette histoire. La singularité de leur parcours viendra se confronter à celle des autres jeunes, afin d’identifier ce qui les rassemble, des points d’ancrage commun.

Pour ce faire, deux musiciens viendront mener des ateliers de pratique instrumentale autour du paysage sonore. Les jeunes seront amenés à exprimer leur histoire personnelle dans un collectif. Ils devront faire appel à l’écoute, à l’observation et s’entendre pour composer ensemble des pièces de paysage sonore. Les musiciens proposeront également un accompagnement instrumental à leur image, entre influences traditionnelles et contemporains, ancré dans des cultures aux influences réciproques, tel le groupe de jeunes.

Ces compositions originales pourront être enrichies par la découverte de répertoires de Canticum Novum (chansons appartenant aux musiques anciennes ou aux musiques traditionnelles) en classes d’éducation musicale. Les deux groupes ayant un rythme différent (temps scolaires et hors temps scolaire), ils échangeront des bulles sonores comme une correspondance. Ces bulles seront intégrés à des contenus radiophoniques créés dans les autres actions du projet « Au fil de l’eau ».

Intervenants

Annabelle Bayet : chant

Jeanne Vimal : théâtre

Antoine Guirimand : réalisateur radio

Emmanuel Bardon : chant

Gwénaël Bihan : flûtes et paysage sonore

Henri-Charles Caget : percussions et paysage sonore

Ismaïl Mesbahi : percussions et paysage sonore

En bref

0
Heures d'intervention
0
Intervenants
0
Participant.es