Si mon quartier m’était chanté – Le Mayollet

Le projet « Si mon quartier m’était chanté » se développe dans le quartier du Mayollet à Roanne, et réuni des élèves du conservatoire de Roanne, deux classes de l’école du Mayollet et le centre social Moulin à Vent. Il s’agit d’amener les élèves à s’ouvrir à des parcours, des cultures pour lesquelles ils n’ont que peu ou pas de repères. Construit à partir d’un travail de collectage et d’une initiation à l’enquête ethnologique, le projet cherche à questionner les cultures musicales, les parcours migratoires à travers l’espace et à travers le temps, et d’aider les élèves à mieux comprendre le monde qui les entoure, et dont ils font partie, dans toute sa diversité culturelle.

Le projet est construit autour de plusieurs axes :

  • 1. recueil de témoignages, de récits de vie, auprès des porteurs de mémoires de l’exil. Les élèves sont formés au questionnement sociologique et ethnologique. Ils apprennent les techniques de la prise de son, de l’élaboration de grilles d’entretiens. Ils se questionnent entre eux à propos de leur propre parcours, avant d’accueillir des témoins amenés par un médiateur. Les entretiens réalisés par les élèves entre eux, ceux qui sont réalisés auprès des témoins-musiciens serviront de base à l’élaboration du cadre d’un spectacle conçu pour la fin de l’année en fin de projet.
  • 2. pratiques musicales et dansées : les élèves abordent la question des flux de population par la musique et la danse, les chants d’exil, chants d’ici et d’ailleurs, se rapportant aux déplacements, au voyage, à la migration à travers la rencontre d’intervenants et des témoins-musiciens, qui leur transmettent des chants de leur répertoire.
  • 3. mise en commun de tous ces éléments pour créer un spectacle musical, dansé et mis en scène. Ce spectacle mêle témoignages enregistrés et images d’archives, chant, partie dansée et compose un spectacle riche d’enseignement sur la diversité culturelle du quartier du Mayollet.

 

Les intervenants

Emmanuel BARDON : chant

Henri-Charles CAGET : percussions et paysages sonores

Anaïs GUAL : danse

 

 

Les commentaires sont fermés