Mémoires itinérantes

Ce projet se construit en partenariat avec deux établissements : une classe prépa du lycée Fauriel et la classe d’option Littérature et Société du Lycée Brassens de Rive de Gier, et à vocation à aborder la question de la mémoire cachée, du récit de migration, avec la musique comme expression transversale au cœur du projet

  • Classe prépa du lycée Fauriel: Il s’agit d’une part, de travailler sur la relation au corps et sur la prise de confiance en soi et, d’autre part, d’approcher l’interculturalité à travers l’Espagne et la diaspora des « trois cultures » : communautés sépharades (juives), arméniennes (chrétiennes) et andalouses (musulmanes). Réalisé avec un groupe d’élèves volontaires, les ateliers de pratique artistique (musique, chant et danse flamenco) s’inscrivent dans un projet interdisciplinaire plus vaste autour de l’Espagne, des communautés sépharades, de la méditerranéité et de la rencontre des cultures, qui trouve son aboutissement dans un voyage scolaire en Espagne en avril 2018
  • Lycée Brassens : les élèves sont amenés à s’interroger autour des mémoires cachées, omises ou construites de groupes menacés, par la pratique musicale, vue comme expression d’une identité et d’une mémoire, qui rassemble et donne lisibilité aux membres d’une même communauté. L’étude de l’histoire de la communauté séfarade, expulsés de la péninsule ibérique et dispersés autour du bassin méditerranéen permet d’aborder la question de l’exil et de l’existence des diasporas à l’époque moderne, et de la transmission de la mémoire.

Ces ateliers s’inscrivent dans un projet interdisciplinaire plus vaste qui trouve son aboutissement dans l’organisation d’un  voyage d’étude en Espagne, et la participation des classes aux journées de débat citoyen en Auvergne Rhône-Alpes, qui traite des enjeux de citoyenneté. Les thématiques traitées seront  « Enjeux de la politique mémorielle en France » ( Lycée Brassens) et « Ecriture et mémoire de la Shoah » ( Lycée Fauriel)

Les commentaires sont fermés