Jardins Cultivés de Saint-Junien

StJunienRestitution d’un projet collectif initié par l’École de l’oralité, Polissons sur Courges et Bernadéte Bidaude Polissons sur Courges, Bernadéte Bidaude et l’École de l’oralité, la conteuse des jardins et les musiciens des courges.

Pendant un an et demi, « ces artistes de grande lenteur » sont allés à Saint Junien dans le Limousin, dans les écoles, lycées, collèges, jardins et maisons, pour raconter et jouer avec vous. Des notes et des paroles pour dire les jardins, intérieurs, imaginaires, jardins de tomates rouges et de cucurbitacées. Que les enfants, jeunes gens, professeurs, musiciens, propriétaires de jardins, conteuse, porteurs et porteuses d’histoires soient ici remerciés. Bienvenue à la grande fête des mots et des notes qui fleurissent !

De paroles soufflées, chuchotées, chantées en paysages sonores secrets, de papilles réjouies en orchestre curcubital de dicos fleuris en bal courgette de recettes inconnues en percussions gustatives de bancs-sculptures en mobiles-suspensions…

« J’ai ouvert la fenêtre, le jardin est entré ! » est la restitution publique d’un projet né grâce au partenariat entre La Mégisserie, Polissons sur Courges et l’École de l’Oralité  de Saint Étienne. Un projet qui s’est déroulé sur deux ans de rencontres entre jardiniers en herbe et grands jardiniers, d’apprentissages, en écoutes, en pratiques musicales et chantées, de cheminement entre jardins intérieurs, imaginaires et savoirs jardiniers, autour de causeries jardinières chez des habitants de la Communauté de communes… Que toutes et tous soient remerciés !

« J’ai vu passer dans mon jardin de drôles de petits coquins un escargot très gros portant sur sa tête en guise de chapeau une étrange courgette » Classe SEGPA Collège P. Langevin

Intervenants :

Polissons sur courgesHenri-Charles Cagetpercussions, Gwénael Bihanflutes, Valérie Dulac – cordes

Emmanuel Bardon – chanteur,  Jean-Christophe Désert – captations sonores et paysages sonores, Bernadète Bidaude – conteuse, Ismaïl Mesbahi – percussions.

Les commentaires sont fermés